Anne Rothschild

Oliviers, nos ancêtres

Les oliviers dialoguent avec l’immensité de l’univers. Leur mémoire ne se mesure pas à l’aune des saisons, mais au temps des civilisations et des mythes. Leurs tendons et leurs muscles, leurs nœuds et leurs creux, font le récit d’un destin qui s’écrit à coups de cicatrices, de callosités et de renaissances. Douceur de leur huile qui transforme les ténèbres en lumière.