Anne Rothschild

Que la rosée s’épanche

quatre pans d’une absence sans voyelle

repliée en son sein comme l’enfant sur l’abîme

se mettent à rayonner