Anne Rothschild

Quand la voix embrasse le corps

la salive se fond à l’encre

la semences aux signes

qui sont passeurs légers

sur la mer amoureuse